3eme étape : dansons à Charleston

Publié le par Seb

 

Le voyage s’achève bientôt avec Charleston en Caroline du Sud, qui m’évoquait seulement la danse du même nom, lorsque j'étais en France.

 

Charleston est aussi la ville où commença la guerre de Sécession, avec le bombardement par les Confédérés de Fort Summer, un fort contrôlé par les Nordistes qui leur permettaient de bloquer l’accès au port de Charleston. Charleston paya pour chèrement pour ça, et subit d’autres catastrophes majeures dans son histoire : incendie, tremblement de terre, ouragan Hugo. Bref une histoire pas facile, et cela des la fondation de la ville puisque les Indiens, les Français et les Espagnols étaient régulièrement menaçants.

 

La ville a accueilli de nombreux huguenots français et d’après ce que j’ai pu lire, la seule église huguenote américaine se trouve à Charleston.

Le quartier de la Battery qui fait face à la baie et une des belles maisons


Tout le monde ici m’en avait dit le plus grand bien et je m’attendais à en prendre plein les yeux. Et bien je crois que je préfère Savannah à Charleston. Charleston reste cependant une très jolie ville, avec de superbes maisons (un peu bling-bling). Ces maisons étaient occupées pendant l’été, le reste de l’année les habitants restaient dans leurs plantations. Et j’ai donc bien aimé m’y promener malgré la chaleur étouffante. J’ai aussi pu passer une demi-journée à la plage, ça faisait bien longtemps et l’eau était bien chaude !

 

 Rainbow Raw, une allée avec des maisons couleurs pastels, pas facile de prendre une photo d'ensemble (admirez la voiture bleue aussi :D)


La dernière demi-journée a été consacrée à Magnolia Plantation, une magnifique plantation avec un super jardin, c’est ce que j’ai préféré pendant ma semaine de vacances. Au programme, une belle maison, du bambou, des jolies fleurs, des jolies petits ponts, une rivière, de belles allées, des écureuils, des alligators si on a de la chance (je n’en ai pas eu), mais aussi des grosses araignées et des petites bestioles qui piquent sauvagement dès qu’on s’arrête de marcher. Il parait que le parc est encore plus beau autour de Pâques (avis aux amateurs)

 

Magnolia Plantation, la maison et un joli petit pont dans le parc


Pour en finir avec Charleston, c’est pour le moment l’endroit où mon French Accent a eu le plus d’effet. Dans les deux restos ou nous sommes allés, les serveuses étaient au petit soin pour moi dès que je me suis mis à parler et prenaient à peine en considération Emily, c’était bien marrant.

Publié dans Reste des US

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article